La Polygamie en Afrique de l’Ouest : Ses impacts sur la fécondité, les intentions de fécondité et la planification familiale

Posté par mars 31, 2022

La Polygamie en Afrique de l’Ouest : Ses impacts sur la fécondité, les intentions de fécondité et la planification familiale

De nombreuses femmes en Afrique de l’Ouest sont dans des mariages polygames, mais les besoins uniques et les préférences de ce groupe ne sont pas bien compris.

L’Afrique de l’Ouest constitue actuellement l’une des régions du continent de l’Afrique mais aussi du monde qui détiennent les niveaux de fécondité les plus élevés. Plusieurs facteurs, y compris la persistance de l’agriculture de subsistance et un système de lignage qui accorde une place importante à la descendance, ont contribué à un désir d’enfants et un niveau de fécondité plus élevés. Cependant, les modèles de mariage, y compris la polygamie, ont également entraîné et contribué au paysage actuel des intentions de fécondité en Afrique de l’Ouest.

Les données récentes des EDS révèlent que le taux de polygamie est élevé dans la plupart des pays (Figure 1) avec une proportion de femmes en union polygame supérieure ou égale à 30 % dans huit pays et inférieure à 30 % dans deux pays (la Côte d’Ivoire et le Ghana).

Vous pouvez trouver l’article web sur le lien suivant :

La Polygamie en Afrique de l’Ouest : Ses impacts sur la fécondité, les intentions de fécondité et la planification familiale | PRB

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.